Révision de Lightworks 12.6

Lightworks est un logiciel de montage vidéo professionnel extrêmement personnalisable et puissant.

Par J.D. Chadwick le 28 septembre 2018

Notre verdict

Ce programme est très simple à utiliser et suffisamment léger pour fonctionner sur presque tous les ordinateurs. Cependant, il manque des fonctionnalités dont disposent de nombreux grands frappeurs de l'industrie.

  • Il est disponible sur toutes les plates-formes, y compris Linux.

Contre

  • Il manque des fonctionnalités au logiciel, par exemple un analyseur de contenu intelligent.

Lightworks est un progiciel de montage vidéo professionnel qui existe depuis plus longtemps que la plupart des produits que nous avons examinés. Il n'a jamais été largement accepté par la communauté du montage vidéo. Cependant, ce n'est pas parce qu'il n'a pas le statut de marque d'autres programmes - comme Adobe Premiere Pro - que vous devez le rejeter d'emblée. Cet éditeur de vidéo professionnel possède de nombreuses fonctionnalités uniques qui le distinguent de la concurrence.

Ces dernières années, Lightworks a radicalement changé son interface. Au lieu d'avoir des fenêtres flottantes que les éditeurs peuvent utiliser pour personnaliser le flux de travail parfait, il a adopté une interface plus standardisée comme celles que l'on trouve dans les autres programmes de montage vidéo que nous avons examinés. Cela a ses avantages et ses inconvénients - les utilisateurs qui ont apprécié la nature décentralisée du programme seront abandonnés, mais cela le rend plus attrayant pour les utilisateurs d'autres programmes à la recherche d'alternatives.

Bien que Lightworks fabrique un excellent matériel de montage vidéo professionnel, l'application elle-même est assez légère. Une installation complète ne nécessite que 200 Mo d'espace de stockage - une fraction du stockage requis par les applications de premier plan. De plus, vous n'avez besoin que de 3 Go de RAM pour faire fonctionner le programme efficacement. Cela signifie que vous pouvez installer et exécuter Lightworks même sur les netbooks les moins chers.

Vous pourriez penser que cette faible utilisation des ressources système se traduit par des outils de qualité inférieure. Ce n'est pas le cas avec Lightworks. Presque tous les outils d'édition professionnels que vous trouverez dans les applications de marque sont présents et tout aussi fonctionnels dans cet éditeur vidéo professionnel. Mais il y a certaines choses que vous n'obtenez pas, comme un analyseur de contenu intelligent pour vous aider à organiser vos fichiers comme dans Adobe Premiere Pro.

Un éditeur vidéo professionnel est un gros investissement. Tous les grands noms de cet espace proposent des essais gratuits qui durent quelques semaines ou un mois. Lightworks, d'autre part, propose une version entièrement gratuite qui possède une grande partie des fonctionnalités de la version premium, mais vous manquez des fonctionnalités plus avancées telles que le partage de projet, la sortie stéréoscopique et le rendu de la chronologie. Vous êtes également limité dans vos options de sortie au format MP4 directement sur YouTube et Vimeo avec une résolution maximale de 720p.

Test de Lightworks 14: le logiciel de montage vidéo gratuit manque de décorum Mac approprié

Une solution de montage vidéo multiplateforme conçue par des éditeurs professionnels avec des effets en temps réel et une prise en charge intégrée des vidéos libres de droits et de la musique de production.

Les meilleures offres technologiques du jour

Sélectionné par les rédacteurs en chef de Macworld

Meilleures offres sur d'excellents produits

Sélectionné par les éditeurs de Techconnect

Lightworks 14

Lightworks n'est peut-être pas un nom familier, mais a établi une réputation éprouvée auprès des cinéastes hollywoodiens pendant près de trois décennies en tant que logiciel de choix pour l'édition de longs métrages primés tels que Pulp Fiction, LA Confidential et Moulin Rouge.

Initialement lié à du matériel console coûteux et propriétaire, Lightworks s'est adapté aux réalités économiques des éditeurs modernes, à tel point que l'application principale peut désormais être téléchargée gratuitement. Alors que l'édition gratuite importe nativement le même large éventail de formats que l'édition payante (ProRes, RED et AVCHD pour n'en citer que quelques-uns), les exportations sont limitées aux fichiers MPEG ou H.264 compatibles avec le Web jusqu'à une résolution de 720p, avec l'option pour téléverser directement sur les comptes YouTube.

Pour tous les autres formats d'exportation, Lightworks Pro nécessite un abonnement de 25 $ par mois, avec des options de licence annuelle et perpétuelle également disponibles. La version Pro permet d'exporter jusqu'à une résolution 4K en utilisant n'importe quel format de fichier compatible, une sortie 3D stéréoscopique et un rendu de la chronologie. Le matériel d’E / S AJA, Blackmagic et Matrox est également pris en charge, ainsi que la légendaire console Lightworks (désormais proposée au prix abordable de "seulement" 2800 $) pour ceux qui préfèrent un contrôle plus tactile.

En passant aux onglets VFX ou Audio, les éditeurs peuvent pimenter leurs vidéos à l'aide d'outils rapides et intuitifs et d'effets en temps réel.

Avec la version 14, le développeur EditShare a fait de grands progrès pour rendre Lightworks plus convivial, en consolidant l'interface utilisateur précédemment modulaire dans un espace de travail fixe en plein écran. (Le mode flexible «classique» est toujours disponible dans les paramètres de mise en page du projet.) L'interface utilisateur organisée à fenêtre unique est une application plus facile à utiliser, mais les utilisateurs de Mac ne se sentiront pas tout à fait chez eux.

Pour commencer, il n'y a aucune option de menu et Lightworks évite les raccourcis de menu contextuel traditionnels d'Apple au profit de l'approche du clic droit de Windows. De même, le navigateur de fichiers a une apparence distincte Unix qui fait que macOS semble être un citoyen de seconde zone. Venant d'années d'expérience avec un logiciel d'édition Mac natif, la transition était pour le moins un peu choquante.

Nouveau monde étrange

Le reste de l'interface utilisateur de Lightworks 14 est plus proche de ce à quoi s'attendent les éditeurs Mac. Les onglets en haut permettent une navigation rapide entre quatre modes différents: Journal pour l'importation et l'organisation des médias; Edit, qui offre une approche familière de l'édition à deux écrans et basée sur la chronologie; VFX pour appliquer des filtres, des transitions et des nuances de couleurs en temps réel; et Audio, conçu pour travailler avec le son.

Au lancement, les éditeurs sont accueillis par une grille de miniatures en mosaïque où les projets apparaissent au fur et à mesure de leur création. Cliquez sur «Créer un nouveau projet» pour recommencer ou double-cliquez sur une vignette pour ouvrir un projet existant. Les paramètres du système Lightworks sont cachés derrière une icône d'engrenage comiquement minuscule. EditShare propose un projet de démonstration téléchargeable pour se familiariser, ainsi qu'une tonne de vidéos didactiques, que les utilisateurs novices voudront certainement regarder.

Videos about this topic

Lightworks 14 and 14.5 - Tutorial for Beginners in 11 MINUTES!
Live \: Montage sur LightWorks (Logiciel gratuit)
Lightworks 14 2018 Tutorial - Designed for Beginners
INSTALLATION LIGHTWORKS LOGICIEL | TUTO LIGHTWORKS #1
Lightworks 14 and 14.5 - How to Apply Effects, Transitions and Text [VFX and AUDIO]
Lightworks 14 Titles and Overlays